Die_Hard_Non_LagaffDans la grande famille du cinéma français, le cénacle comique, réuni autour de l'improbable icône consacrée Dany Boon, n'en finit plus de recycler les mêmes acteurs, les mêmes recettes, transformant la comédie en une farce qui tourne au ridicule, grippant les zygomatiques en un rictus, au détriment des spectateurs, au profit des mêmes comédiens qui n'en finissent plus de nous lasser devant tant d'indigence.

" Bienvenu chez les Chtis" succès hexagonal inattendu de 2008 aura posé les bases empiriques d'une méthode désormais éprouvée, à savoir " Comment vendre une comédie". Le cru 2010 n'aura rien à envier au cru 2009.

Tout d'abord, le choix dans la date ou comment faire son trou dans le mou ou sa place au soleil c'est selon.

Ainsi la période Février-Mars, molle en programmations de Blockbusters-hiver oblige- est propice à la sortie de comédies à l'avenant de la programmation, à savoir molles. Période néanmoins stratégique : En effet, pour peu que le film soit porté par un diffuseur hertzien qui assurera sa promo, pour peu que le distributeur assure un nombre d'écrans suffisant, le film peut se laisser porter doucement jusqu'au printemps du cinéma.En 2008, "Bienvenu chez les Chtis" a bénéficié de cet effet, en 2009 Coco et Safari ont joué cette carte.

Ensuite le casting : Depuis 2008, un nom est devenu incontournable tant il est omniprésent ( et vice-versa) Kad Merad. Depuis l'aventure nordiste, Kad est parti en "Safari", n'a pas pris de "RTT" afin de mieux nous protéger et servir. Au vu de la qualité de ses derniers films, de ses dernières prestations, Kad confirme qu'il est réellement le crétin patenté dont il semblait juste avoir l'air. Dans la course au titre, Gad Elmaleh, Michael Youn et quelques comiques issus de feue "La Classe" en quête de septième art.

bleu

Dans ces comédies, pas de traitement d'une thématique sociale comme savent le faire les britanniques ( The Full Monty, The Van). Non, dans ces comédies, il s'agit de transposer dans un cadre géographique interchangeable, la sempiternelle recette du cinéma muet, le duo improbable ou comment deux êtres que tout opposent confrontent leurs différences, les surmontent pour finalement s'accepter. Une recette éculée depuis Laurel et Hardy en passant par les duos de Véber, "le Boulet" et bientôt "Le Baltringue".

Enfin, parachever par un visuel bleu sur l'arrière-plan de l'affiche. Depuis " Bienvenu chez les Chtis", le bleu sur les affiches est devenue l'estampille officielle d'une comédie "made in france". Coco, safari, Rtt, "Le Baltringue", "Protéger et Servir", "le Coursier". Ce bleu -subliminal- annonce eine gross poilade

Par conséquent et selon les critères ci-dessus mentionnés, nous aurons droit de rire -par ordre d'apparition à l'écran- aux comédies suivantes :

Le Baltringue, Protéger et Servir, Le coursier. Toute ressemblance avec des films ayant déjà existé n'est absolument pas fortuite, l'étrange sensation de déjà vu non plus.